AIN : un mois de février clément.

Un temps de mars en février !.

Si les tous premiers jours du mois de février ont été conformes à la saison avec du froid et des chutes de neige jusqu’en plaine, très vite le mercure est  remonté. Et toute la seconde quinzaine a été des plus clémentes pour un mois d’hiver avec la présence de hautes pressions. Ceci a eu pour conséquence de nous apporter un temps calme, très ensoleillé dans une douceur de plus en plus importante au fil des jours. Au point que les maximales ont eu des allures dignes d’un  mois de mai avec des pointes à 20° dans certains secteurs. Malgré cela, l’Ain n’a pas battu de records absolus pour un mois de février pour les postes les plus anciens. Ainsi, à Ambérieu, le pic a été enregistré le 28 avec 18,7° et le 22 le record journalier de 1967 a été battu de deux dixièmes, à 17,4° pour la maximale. Auparavant, le 18 avait connu la nuit la plus douce avec 6,9° contre 6,3° en 2006. Le record absolu de 22,9° de 1960 était donc loin de tomber. A Arbent, par contre, le thermomètre a affiché le 16 un joli 20,7°,  un record depuis le début des relevés en 2003 pour cette station. A Balan, ce même jour, une pointe de 19,6° fut relevée. A Belley, le mercure monta le 28 jusqu’à 19,4°. Au final, le département a enregistré une moyenne générale de 6° et se classe ainsi bien  loin du top 5 des plus doux malgré les apparences printanières puisqu’il décroche le 16e rang depuis 1945 et le 12e depuis 1970. Tout cela est dû aux  gelées matinales fréquentes qui ont permis d’avoir une  moyenne des minimales tout à fait conforme aux normales; et qui très souvent est similaire pour la moyenne entre la plaine et la montagne. Car il y a parfois eu des inversions de températures. Ainsi, Sutrieu dans le Valromey affiche la même moyenne qu’ Ambérieu. Globalement, le nombre de jours de fortes gelées ( sous les -5°) est resté très bas pour la saison ( une seule fois à Ambérieu). Et même n’a jamais été comptabilisé au bord de l’Ain à notre station de Pont d’Ain ( mini de -4,1° le 6). Par contre, avec 12,3°, la moyenne des maximales afficha un excédent de 4,4° pour se rapprocher de celle d’un mois de mars. Un niveau similaire qui avait été constaté il y a à peine deux ans.

pluieamberieufevrier2019.pngUn sérieux déficit de pluie : si le beau temps a été très appréciable, les précipitations accusent le coup alors qu’en cette période les nappes sont censées refaire le plein. Le déficit est net sur le département tout comme il le fut en février 2017. A la station d’Ambérieu où il n’est tombé que 39,4 mm sur le mois, le manque atteint les 47 %. Ainsi, depuis 1946, ce mois de février se classe à la 57e place sur 73 en terme de précipitations.A Pont d’Ain ou Hauteville, on a franchi timidement la barre des 50 mm.  Les précipitations se sont essentiellement concentrées sur le 1er et le 3.  Puis ensuite les 10 et 11. Au total, l’Ain a connu 6 jours de mauvais temps, soit un tiers de moins que la normale. A l’inverse, l’ensoleillement  atteint des sommets avec 177,5 h dans le Bugey et talonne ainsi le record de 2012 avec ses 177,6 h !. Par contre, le nombre de jours de bon ensoleillement est battu avec  un total de 16 contre 15. Enfin, parmi les faits marquants, nous retiendrons pour le 10 que l’Ain a été placé en vigilance pour le vent violent et qu’il connut  son premier orage de l’année. Notre département a d’ailleurs été le plus foudroyé de France ce jour-là !.. Moyennes mensuelles minimales et maximales dans quelques postes du département : Pont d’Ain -0,2°/ 12,1°; Ambérieu -0,3°/ 12,3°; Arbent -4,6° /12,4° ; Sutrieu -0,3°/ 9,3° ; St Etienne du Bois -0,2° /12°; la Balme sur Cerdon -0,1°/ 10,5°; Lélex -2,4° / 8° ; Innimond 0,1° / 8,6° ; Viriat -0,7° 12,4°, La Vattay -3,3° / 7,2° ; Léaz 1,1° / 9,4°.

Quelques extrêmes mini : -12,6° le 4 (Arbent); -5,7°  le 6 ( Balan); -5,9° le 6 ( Cessy). Maxi : 18,6° le 16 ( Ceyzériat), 20,7° le 16 ( Arbent), 18,3° le 27 ( Marlieux).