Secousse sismique de la Bresse à la Dombes ce soir.

La terre a tremblé ce mercredi soir sur l’Ain.

Un grand vrombissement comme une onde de propagation a été ressenti à 18h08 heure locale sur la Bresse, la Dombes et le Bugey comme sur Pont d’Ain où est basé  notre site internet. Les mesures du Réseau National de Surveillance Sismique Français ont confirmé  qu’il y a eu une secousse sismique séisme. Celle-ci aurait eu son épicentre lors des premières informations entre Buellas et Montracol, à environ  7 km de Bourg en Bresse et à une profondeur d’environ 10 km de la surface du globe avant de finaliser sa position à 15 km au sud ouest du chef lieu du département de l’Ain, près de Chatillon sur Chalaronne et à seulement 2 km de profondeur . La magnitude enregistrée aurait atteint les 4,2 sur l’échelle de Richter à son épicentre. Un niveau relativement élevé pour notre région qui n’est pas à proprement soumise à une très forte activité sismique en temps normal même si  la sismologie y est classée comme modérée. En tout cas, les experts s’accordent à dire que c’est un niveau de secousse classé léger et fréquent avec des dommages faibles. Il s’en produit 6000 par an selon le site Wipikédia. Cette secousse sismique est la 4e enregistrant plus de 4 d’intensité dans l’Ain dans un rayon de 100 km de ce séisme depuis 1970. Autant dire que l’intensité ressentie ce soir est exceptionnelle où l’on ne comptabilise pas plus de 3 séismes tous les 10 ans avec une magnitude supérieure à 3. Ainsi, suite à ce constat, la secousse ne doit pas être inquiétante même si très localement quelques dommages comme des fissures auront pu être constatés. La secousse a été ressentie ainsi tout particulièrement sur un périmètre de 50 km autour de l’épicentre, sur de nombreuses communes comme le confirme les nombreux témoignages sur notre page Facebook et même parfois très localement jusqu’aux portes du Rhône ou de l’Isère : Péronnas, Viriat, Chatillon sur Chalaronne, Polliat, Méximieux, Cuisiat, et même jusqu’à Sault Brénaz.  Il faut noter que depuis ces derniers mois, la terre tremble régulièrement à des niveaux de magnitude assez bas sur les Alpes mais également dans le Bugey sans dommages notables. Le 30 septembre, un séisme de magnitude supérieure à 3 avait ainsi déjà été enregistré dans le Bugey à proximité de Bellegarde sur Valserine.

Les constats de cette secousse ont tous été de l’ordre d’un grand vrombissement de quelques secondes jusqu’à dix secondes parfois, comme un grondement d’avion mais avec des vitres qui tremblaient. Mais parfois dans un même village, certains ont semblé ne pas l’avoir autant ressenti. Les animaux domestiques se sont levés en sursaut avant que les meubles ou les canapé ne bougent comme un témoignage à Ambronay. Cette secousse rappelle celle de l’hiver 2004 dont l’épicentre avait eu lieu près de Besançon et qui avait été ressentie sur une bonne partie de notre département avec le sol qui avait vibré. Il faut savoir que le niveau sur l’échelle tient tout particulièrement compte de la profondeur du séisme.Dans l’Ain, le séisme de référence reste encore aujourd’hui celui du 19 février 1822  ( nous y reviendrons ultérieurement ) où son épicentre se trouvait dans le Bugey, à proximité de Belley. A cette époque, l’échelle n’existait pas mais selon les dégâts occasionnés et les témoignages recueilli, il a été estimé une intensité de 7,5 .Ce séisme a servi pour établir une base des normes sismiques du département, en particulier celles qui concernent la centrale nucléaire du Bugey.

Quelques témoignages parmi les très nombreux recensés :

A Bourg : comme j’habite près de la voie ferrée j’ai cru au passage d’un gros train.
Alentours de Villars aussi, mon chien a sursauté et cherché partout ce que c’était.
Tremblement et bruit sourd entendu à Rignieux le franc.
Tremblement de l’appartement et bruit sourd à Neuville-sur-Saône
Nous l’avons ressenti jusqu ici à Prissé (71)
bruit sourd entendu à La Balme sur Cerdon.
Saint Just, la maison a tremblé
bruit sourd et tremblement léger à Chalamont
St Maurice de Rémens: un grondement sourd pendant 3 ou 4 seconde accompagné de vibration …. ça m’a semblé différent qu’un gros camion remorque, plus intense…
Pont d’Ain ( Météo01) : comme un  rouleau compresseur; un grand vrombissement qui se déplaçait; ressenti pendant plusieurs secondes où la maison tremblait.

Liste non exhaustive des communes qui ont ressenti la secousse selon des témoignages : Pont d’Ain, Sault Brénaz, Poncin, Jujurieux, Ambronay, Méximieux, Viriat, Polliat, Châtillon sur Chalaronne, Rignieux le Franc, Le Monteiller, Villars les Dombes, Crans, Craz sur Reyssouze, Hauterive, Saint Juste, Chanoz Chatenay, Priay, Varambon, St Maurice de Rémens, Confranchette le Haut,  St Trivier sur Moignans, Chatillon la Palud, Meillonnas, Chaveyriat, Varambon, Bourg en Bresse, Prissé en Saône et Loire

LES 5 SEISMES LES PLUS FORTS SITUES A MOINS DE 100Km
(Source DASE, Recherche depuis 1970)

15/07/1996 00h13m31s 45.93N   6.09E Magnitude = 5.3
21/06/1971 07h25m31s 46.37N   5.67E Magnitude = 4.3
23/07/1996 04h08m42s 45.95N   6.08E Magnitude = 4.2
11/01/2006 10h32m08s 45.91N   5.45E Magnitude = 4.1
13/09/1999 23h27m10s 45.46N   5.45E Magnitude = 4.0