Canicule : l’Ain placé en vigilance orange. 38 à 40° pour ce mardi.

Météo France a placé désormais notre département de l’Ain en vigilance orange canicule à compter de mardi à la mi-journée. Les plus fortes chaleurs se décalant ce mardi sur l’est du pays.  Dans la région Rhône Alpes Auvergne, il ne reste plus que la Loire, l’Allier et le Puy de Dôme en vigilance jaune.

Les températures aindinoises ont à nouveau franchi la barre des 35 à 36° ce lundi. On relève ainsi 35,1° à Ambérieu, 36° à Arbent et St Julien sur Reyssouze, 36,2° à Pont d’Ain, 36,3° à Divonne, 36,6° à Marlieux, 37,1° à Belley. La nuit à venir ne sera pas aussi fraîche que la précédente où le thermomètre est descendu jusqu’à 13 à 14°.

Pour rappel, il faut qu’il y ait dans l’Ain une moyenne des minimales sur 3 jours à 20° et pour les maximales à 35° pour que la vigilance canicule soit déclenchée. Ce sera le cas dès mardi où les températures au-delà de mercredi vont rester très élevées.

Ce mardi promet d’être torride dans le département avec 38° à 40°. Des records absolus pour un mois de juillet pourraient donc tomber localement.  Et la nuit suivante s’annonce là encore très difficile car le vent de sud qui va se lever mardi va maintenir cette chaleur très tardivement.

Il faudra attendre mercredi pour souffler un peu mais nous resterons encore largement au-dessus des 30°. Et il n’y a pas vraiment d’espoir de voir la pluie revenir dans les jours qui suivront et il semble même selon les premières tendance qu’un temps sec et chaud pourrait se maintenir jusqu’à la fin du mois.

———————————————

LE BULLETIN NATIONAL :

  • Situation actuelle

    Ce lundi après-midi vers 15h on a déjà relevé déjà de nombreux records absolus, égalés ou même battus:

    Ouessant 30.5 degrés et Brest-Guipavas 39.2 degrés (dans le département 29), Lannion 38.7 degrés (22), Nantes 40.5 degrés (44), Chateau d’olonne 39 degrés (85), Niort 40.3 degrés (79), Biscarosse 41.7 degrés (40).

    On peut aussi relever 41.7 à Cazaux (33), battant le précédent record mensuel.

    Il faut noter qu’à cette heure des relevés, les températures maximales ne sont pas encore atteintes.

  • Evolution prévue

    La chaleur s’accentue.

    Ce lundi marque le point culminant de cet épisode caniculaire sur la façade ouest du pays avec un pic de chaleur extrême : les 40 degrés seront souvent atteints ou dépassés sur les départements en vigilance rouge. Des records de température seront battus. En Bretagne, ce niveau de chaleur est donc tout à fait exceptionnel.

    Dans le même temps, les fortes chaleurs gagneront vers le nord et l’est du pays, tandis qu’elles se maintiennent dans le Sud-Est.

    À noter, une évolution orageuse parfois marquée cet après-midi sur le sud des Alpes (en vigilance jaune « orages ») : averses pouvant donner de fortes précipitations en peu de temps. Egalement à suivre un renforcement du vent ce soir sur les côtes aquitaines (phénomène dit de la « galerne »).

    *

    Mardi, la baisse sensible des températures par l’Atlantique se confirme. En conséquence, la vigilance rouge « canicule » devrait être levée sur la carte de vigilance de mardi matin 6H.

    Après une nuit de lundi à mardi très chaude avec des températures minimales souvent supérieures à 20 degrés, les fortes chaleurs se décaleront sur la moitié est de la France. Les températures y afficheront entre 37 et 40 degrés.

    Attention à la dégradation orageuse, attendue en fin de journée autour d’un axe allant des Pyrénées centrales à la Belgique.

    *

    Mercredi, les fortes chaleurs ne concerneront plus que le quart sud-est du Pays avec des températures nocturnes demeurant toujours très élevées. Cette situation pourrait perdurer encore quelques jours sur ces régions.