BILAN : le 3e automne le plus chaud de son histoire

Un automne assez chaud et sec dans l’Ain.

Avec une moyenne générale arrondie au dixième supérieur qui s’est établie à 13,3°, cet automne 2018 se classe à égalité avec celui de 2011 et décroche ainsi la troisième place des automnes les plus doux dans le département de l’Ain depuis le début des relevés. Cela représente un excédent global de 1,4° par rapport aux normales automnales de la période 1981-2010. Et c’est un constat sans appel : les automnes depuis ces dernières années ne cessent d’enregistrer des moyennes toujours excédentaires. Devant cet automne, on retrouve celui de 2006 avec une moyenne exceptionnelle de 14,8° puis celui de 2014 avec 14,3°. D’ailleurs, il faut remonter à cette période pour retrouver une moyenne dépassant la barre des 13°. Ces trois mois ont tous enregistré des moyennes supérieures aux normales et tout particulièrement septembre avec près de 3°. Octobre fut plus conforme à la saison avant que novembre affiche 1,3° d’excès.  Même s’il y a eu quelques coups de froid notamment en toute fin d’octobre avec l’apparition exceptionnelle de la neige jusqu’en plaine et qui apparaîtra à nouveau fin novembre, la douceur ne nous aura pas beaucoup quitté sur ce trimestre. Nous avons encore enregistré des records journaliers ( 7 en septembre, 3 en octobre et 2 en novembre). Si les températures ont été souvent remarquables, ce fut tout le contraire côté précipitations. Après un été bien sec, l’automne n’a pas renversé la tendance où au 1er décembre les nappes sont toujours en situation souvent délicate un peu partout. La pluie a largement manqué à l’appel sur les trois mois. Même si les quantités sont allées crescendo, le déficit est notable. Il atteint ainsi en plaine du Bugey près de 45 %. Mais ce n’est pas mieux dans les autres secteurs du département. En nombre de jours de pluie, le chiffre est plutôt satisfaisant (27 pour une moyenne de 30) mais les cumuls journaliers furent décevants. Cet automne 2018 se classe ainsi en 6e position des automnes les plus secs depuis 1946. A l’inverse, l’ensoleillement affiche un bon résultat avec plus de 25 % d’excédent. Dans le Bugey, le soleil a ainsi brillé 467,4 h pour une normale de 372,5 h. Septembre, avec ses conditions encore très estivales a enregistré à lui tout seul pas moins de 264,5 h de soleil. Quelques évènements notables : 1er coup de froid de la saison le 25 septembre avec les premières gelées dans le haut Bugey (-1,3° à Arbent). En octobre, l’état de sécheresse court toujours ;  les cours d’eau continuent à baisser avec une situation qui n’a plus été vue depuis 33 ans. Vouglans atteint un niveau historiquement bas.  Le 23 octobre : premier gel sous abri en plaine. Et le 29 vigilance neige. Il tombera plus de 20 cm sur le plateau d’Hauteville avec quelques hameaux sans électricité pendant 24 h. Le 9 novembre c’est l’été indien avec un mercure excédentaire de 10°. Le 20 : retour remarqué de la neige ( près de 5 cm en plaine et 25 cm sur le haut Bugey).