Rétro : fin mai, une neige parfois bien tardive !.

Photo d'illustration

La neige s’invite fin mai 1983.

Nous sommes pourtant quasiment en juin et  en ce 25 mai 1983, on a ressorti les skis dans le Haut Bugey !. Cette neige fait suite à un brusque refroidissement et un printemps vraiment pourri avec de nombreuses inondations. Ce jour-là, les températures maximales ont des niveaux de mars. On atteint péniblement les 10° en pleine après-midi sur Ambérieu !.

La neige recouvrit une importante partie du Bugey. Elle tomba en abondance dès le matin. On releva à la mi-journée pas moins de 13 cm de neige au col d’Echallon à 962 m, 10 cm au Poizat à seulement 800 m alors que les flocons tombaient encore.

Du jamais vu ici en cette période de l’année ! pour le maire du Poizat qui ne se souvint pas d’une telle chute aussi tardive. Il fut nécessaire de ressortir comme en plein hiver les chasse-neige pour déblayer le secteur. La neige tenait même au sol dès 650 m seulement.  La végétation eut à souffrir de cette neige de printemps où certains feuillus plièrent sous son poids.

A Oyonnax, de lourds flocons se mêlèrent à la pluie. Dès 500 m d’altitude, le plateau du Valromey était recouvert de blanc. Le Colombier ne fut pas en reste non plus où la veille les jonquilles se retrouvèrent sous la neige. Les flocons touchèrent aussi le plateau du Retord. Et dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25, la neige tombe même sur des communes comme Hotonnes et Brénaz à tout juste 700-800 m.

Rebelote en 1984 !

L’année suivante, dès 850 m, on  avait jamais vu tomber avec tant d’abondance de la neige un 28 mai au Poizat !. Ce fut là encore un brusque retour de l’hiver dans la région. Si dans le village la pellicule de neige resta assez faible, la couche de neige a atteint pas moins de 10 cm sur la route du col de Bérantin qui mène au plateau du Retord, où les branches pliaient sous le poids de la neige. Il n’en fallut pas plus pour transformer le célèbre diction en  » Noël au balcon, Ascension aux tisons » !. Il a donc fallu remettre un temps les anorak déjà bien rangés. Mais pour le plus grand bonheur des enfants qui ont pu profiter de ce blanc pour confectionner des boules de neige.

La station du Poizat devint ainsi une station d’été !. C’est en fait toute la région qui a retrouvé ce temps hors de saison. Ainsi, il tomba ce même jour 3 cm de neige au col d’Echallon alors que la station de Giron avait retrouvé son manteau blanc, pourtant bien parti depuis plusieurs semaines.

Nous ne sommes tout de même pas arrivés à la même situation en ce printemps 1984 que l’année précédente mais le phénomène de neige à la toute fin du mois de mai a de quoi surprendre alors que la fenaison était sur le point de commencer un peu partout.