En mai, la météo fait souvent ce qu’il lui plaît !.

PARTAGEZ CET ARTICLE

Chaque mois de l’année recèle de ces dictions plus ou moins crédibles. En tout cas, les anciens se sont toujours méfiés de ce mois de mai parfois surprenant. Même si cela est moins le cas de nos jours, du froid est tout à fait encore possible lors de sa première quinzaine qui englobe les fameux Saints de Glace.

C’est la raison pour laquelle, de nombreux dictons sont suivis de près par certains. Voici ainsi une petite sélection des plus connus.

« En mai, fais ce qu’il te plaît. » : En mai, les journées commencent à se réchauffer et les activités en extérieur deviennent plus agréables. Ce dicton suggère que le mois de mai est propice à profiter de la vie et à faire ce qui nous rend heureux.

« En mai, fais ce qu’il te plaît, en juin, tu te ruineras. » : Ce dicton met en garde contre les dépenses excessives en juin, qui suit souvent un mois de mai où les activités de loisirs sont nombreuses.

« Quand il pleut à la Saint-Ferdinand, la récolte est dans les champs. » : Ce dicton fait référence à la période de la Saint-Ferdinand, le 30 mai. Il suggère que les précipitations à cette période sont bénéfiques pour la croissance des cultures et annoncent une bonne récolte.

« Beau temps à la Saint-Urbain, promet du grain. » : La Saint-Urbain est le 25 mai. Ce dicton indique que les conditions météorologiques favorables à cette période sont propices à la croissance des céréales et annoncent une bonne récolte.

« Mai frileux, an langoureux. » : Si le mois de mai est frais, cela peut signifier un printemps tardif et un été qui tarde à s’installer, ce qui peut avoir un impact sur les cultures et la santé des animaux.

« Pluie de mai, c’est du pain pour toute l’année. » : Les précipitations en mai sont importantes pour l’irrigation des cultures et la recharge des nappes phréatiques. Une pluie abondante à cette période promet une bonne récolte et assure des réserves d’eau suffisantes pour l’année.

« Au mois de mai, toutes les merles chantent. » : En mai, la nature s’éveille après l’hiver et les oiseaux chantent joyeusement. Ce dicton symbolise l’arrivée du printemps et la renaissance de la nature.

« Au mois de mai, la nature est belle. » : Le mois de mai est souvent considéré comme l’un des plus beaux mois de l’année, où les fleurs éclosent, les arbres verdissent et les paysages deviennent plus colorés. Ce dicton met en avant la beauté de la nature à cette période.

« Mai sec, année propice. » : Un mois de mai sec est souvent synonyme de conditions météorologiques stables et favorables à la croissance des cultures. Cela peut présager une bonne année agricole.

« Les saints de glace, les fleurs en prennent ombrage. » : Les « saints de glace » sont une période de gelée tardive qui survient généralement autour des dates du 11 au 13 mai. Ce dicton avertit que les gelées tardives peuvent endommager les plantes en pleine croissance.

« S’il tonne en mai, vendanges mouillées. » : Les orages en mai peuvent annoncer des précipitations importantes pendant l’été, ce qui peut avoir un impact sur les vendanges à l’automne.

« Mai chaud emplit les granges de blé. » : Un mois de mai chaud favorise la croissance rapide des cultures céréalières comme le blé, ce qui promet une récolte abondante.

« Mai venteux, an douteux. » : Les vents forts en mai peuvent perturber la pollinisation des cultures et entraîner des dommages aux plantes fragiles. Ce dicton souligne l’incertitude quant aux conditions météorologiques futures.

« Mai fait ou défait. » : Ce dicton met en évidence l’importance du mois de mai pour l’agriculture. Les conditions météorologiques de ce mois peuvent avoir un impact significatif sur le succès des cultures et la récolte à venir.

« Mai frais et venteux, fait l’an plantureux. » : Un mois de mai frais et venteux peut être bénéfique pour la pollinisation des cultures et favoriser une bonne récolte. Ce dicton souligne l’importance des conditions météorologiques printanières pour l’agriculture.

PARTAGEZ CET ARTICLE