Pollution à l’ozone : la qualité de l’air va rester mauvaise dans l’Ain jusqu’à lundi.

Si la situation devrait s’améliorer sur l’ouest de la région, l’Ain devrait par contre conserve une mauvaise qualité de l’air au niveau rouge et ce jusqu’à lundi au moins. Et notamment sur tout le bassin de la région de Bourg.

Ce samedi 18 juin, le temps toujours très ensoleillé et très chaud restera favorable à la formation de l’ozone. Le vent bascule du nord au sud et soufflera fort dans l’après-midi. Cette bascule pourrait favoriser une hausse des teneurs en ozone dans le nord de la région en particulier. La qualité de l’air devrait encore se dégrader et sera mauvaise sur presque toute la région. Des dépassements du seuil d’information et de recommandations ne sont pas à exclure. Des vigilances jaunes ou oranges restent activées sur plusieurs zones.

De main dimanche, les températures devraient commencer à baisser sous un très fort vent de sud. Dans ces conditions la formation de l’ozone sera un peu atténuée mais surtout la dispersion des polluants sera plus efficace. Les vigilances pourraient être levées mais la qualité de l’air sera encore mauvaise à dégradée.

Lundi 20 juin, les températures devraient encore faiblement diminuer, toujours sous un fort vent de sud et un ciel qui devrait se voiler par l’ouest. Les teneurs en ozone devraient cependant assez peu évoluer. La qualité de l’air devrait rester mauvaise à dégradée notamment sur l’Ain et les Alpes.

 


 

Ce n’est guère mieux côté pollens :

 

En plus de la chaleur, de la pollution à l’ozone, l’Ain comme tout le reste du pays doit faire face à une alerte aux pollens élevé puisque le risque est de couleur rouge.

Les risques allergiques demeurent élevés sur l’ensemble du pays et la situation sera la même encore ces prochains jours avec des conditions météorologiques chaudes avec plus de 35° et ensoleillées qui sont très favorables à l’émission et la dispersion des fortes concentrations de pollens de graminées dans l’air. Seul le retour des pluies et des orages possibles la semaine prochaine pourraient apporter localement et temporairement du répit aux allergiques.

Le risque d’allergie sera faible pour les autres herbacées en floraison un peu partout en France et donc dans l’Ain à savoir les pollens de plantain, d’oseille et d’ortie (de la famille des Urticacées) ainsi que pour les pollens de châtaignier qui sont peu allergisants. Nous sommes pour ceux-ci en couleur verte. Sur le pourtour méditerranéen on retrouvera des pollens de chêne, pariétaire (de la famille des urticacées) et d’olivier avec un risque d’allergie de niveau faible. Les tilleuls dispersent aussi leurs pollens provoquant des symptômes à leur proximité.