Ain : déjà 11 jours de pluie en mai et ce n’est pas fini !.

Photo d'illustration

Il a encore beaucoup plu le long de l’Ain, du Suran et sur le plateau d’Hauteville. A Pont d’Ain sur les dernières 24 h, le compteur du mois a augmenté d’une vingtaine de millimètres pour s’approcher de la barre des 200 mm. Vu les jours à venir qui s’annoncent encore bien maussades, ce pourrait être le mois de mai le plus arrosé depuis 2013 où l’on avait atteint les 223 mm.
En ce dimanche, nous en sommes déjà à 11 jours de précipitations et ce n’est donc pas fini. Pour rappel, le mois de mai dans le département est l’un des mois les plus humides de l’année.

Et les chiffres déjà comptabilisés depuis le début du mois parlent d’eux-mêmes car quasiment partout sauf à de rares exceptions comme vers Divonne on a franchi la barre mensuelle des 100 mm. Dans plusieurs secteurs moins touchés en temps normal par les cumuls les plus élevés, on enregistre déjà de nombreux excédents mensuels pour un mois de mai. Le fort épisode de ce lundi dernier a boosté tout cela un peu partout. Ainsi à St Julien sur Reyssouze ce matin nous en sommes déjà à 114,9 mm pour une normale de 91,8 mm. Dans les Dombes, les données sont similaires sur Marlieux avec un cumul provisoire de 121,1 mm pour une moyenne de 98,5 mm. Dans le Revermont à Ceyzériat, nous sommes déjà à 128,3 mm ( normale de 96,1 mm).

A Ambérieu, la barre des 150 mm a été dépassée hier (154,5 mm) alors que normale sur ces trente dernières années est de 116,6 mm. On pourrait progressivement de rapprocher des précipitations de mai 2013 (216,2 mm ). Pour le record absolu, il y a encore de la marge puisqu’en mai 1983 il était tombé pas moins de 269 mm suivi de près par mai 2007 avec 254 mm.

Enfin, sur le plateau d’Hauteville où il est encore tombé 35,4 mm entre 8 h hier matin 8 h ce matin, le cumul provisoire du mois atteint déjà les 185 mm alors que la normale n’y est que de 124 mm.

Pour les 7 prochains jours, on attend encore des cumuls de 30 à 50 mm en plaine. Rien de bien joyeux donc alors que le week end de Pentecôte approche à grands pas. On rappellera que ces derniers années, le mois de juin n’est pas toujours mieux avec parfois d’importants épisodes pluvio-orageux. La consolation viendra des nappes. Celles en surface vont beaucoup mieux dans notre département avec un excédent. Cela demeure encore un peu juste en profondeur mais le mauvais temps encore à venir pourrait permettre d’améliorer cette situation avant un éventuel été chaud et sec.

Enfin, la Saône à Lyon avec la reprise des précipitations a bien du mal à s’écouler. Une décrue faible est amorcée mais Vigicrues maintient tout de même une alerte jaune. Le niveau sur le tronçon de la Saône à Lyon baisse lentement jusqu’en soirée.