RETRO : Pâques sous la neige en avril 1905 !.

Photo d'illustration.

23 avril 1905 : l’ hiver fait son retour !

A quelques jours du mois de mai, c’ est encore l’ hiver qui règne dans le département de l’ Ain et la région voisine. A la suite des pluies des précédents jours, la température sur le secteur de Pont d’ Ain est descendue très bas pour la saison. Les agriculteurs et les vignerons ont été très inquiets. Du côté du Revermont on se préparait à faire usage de foyers dont la fumée intense préserve les vignobles. Fort heureusement le temps s’ est couvert et le gel fut évité. La neige a fait son apparition sur les hauteurs toutes proches ; dans certains bas fonds les vignes ont quelque peu souffert.

Dans la région d’ Ambérieu une petite couche de neige recouvrait toutes les montagnes alors que le mercure a chuté sous le 0°. Heureusement que le vent de sud s’ est mis à souffler car cela a permis en plaine de remplacer la neige par la pluie. Sans cela la gelée qui a déjà fait beaucoup de mal aux vignes basses la semaine précédente allait atteindre les hautes vignes.

Dans la région de Culoz ce coup de l’ hiver fut précédé par plusieurs jours de pluies abondantes. En montagne ce fut sous la forme de neige. Tout cela a entrainé un abaissement de la température. Les vignerons et les cultivateurs furent très inquiets ; ils craignaient des désastres si la gelée venait à se faire sentir car les arbres fruitiers étaient en pleine floraison et la vigne dans certains endroits, assez avancée.

A Lavours proche de Culoz, une couche de gelée blanche assez épaisse a recouvert le sol au matin du 24 ainsi que les plantes basses. Au lever du soleil le mercure n’ affichait que -1°.

Du côté de Nantua la neige recouvre tous les sommets des montagnes. Au soir du 23, plusieurs cyclistes qui suivaient la route qui borde la rivière d’ Ain entre Serrières et Thoirette furent surpris par une véritable tourmente de neige comme en plein hiver, les obligeant à mettre pied à terre.