Ain : un mois de janvier hivernal

Dans l’Ain, janvier a été plus froid que la normale.

Traditionnellement, le mois de janvier est le mois d’hiver le plus froid. Si l’an passé, il avait battu tous les records de douceur dans notre département de l’Ain, cette année par contre il a été conforme à ce que l’on attend de lui. Et même un peu plus. Avec une moyenne globale de 4,4° à Ambérieu, on a enregistré un léger déficit de 0,35°. Les minimales ont été conformes mais nous sommes en-dessous de la normale des maximales pour 0,7°. Globalement, à part une journée avec une maximale à deux chiffres le 16, janvier a été assez régulier sur ses trois décades. Ce qui est à souligner. Ainsi, les températures sont restées assez froides avec une troisième décade qui enregistra les moyennes les plus basses. Ensuite, on retrouve la première décade. Enfin, la seconde décade si pour ses minimales a été conforme aux moyennes, elle enregistre un excédent de 0,6° sur les maximales. A plusieurs reprises, les gelées se sont manifestées jusqu’en plaine. A de rares exceptions, elles ont été qualifiées de fortes, c’est-à-dire sous la barre des -5°. Le 19, le mercure descendit jusqu’à -6,7° à Ceyzériat ou bien encore -6,8° à Ambérieu, le pic du mois dans la station. Le 25, on y releva -5,7°. A l’inverse, le long de la rivière d’Ain, nous ne sommes jamais descendus sous les -5° (-4,8° le 19). Dès les premières hauteurs et sur nos reliefs, certains matins ont parfois été bien froids avec -13,8° le 25 à Lélex, -13,6° à Arbent, -9,8° à Innimond, -9,7° à Sutrieu, -8,7° à la Balme sur Cerdon, -8,9° à Bellegarde, -7,7° dans le pays de Gex.

pluieamberieujanvier2019.pngCôté précipitations, elles enregistrent fréquemment un déficit. A Ambérieu, il n’est tombé que 60,9 mm pour une normale trentenaire. Cela représente un manque qui approche les 30 %. A Pont d’Ain, on grimpe à 79 mm mais là encore nous sommes sous les normales. Sur le plateau d’Hauteville, on approche des 130 mm. On est ici par contre légèrement au-dessus des normales saisonnières. Les précipitations se sont cantonnées sur deux périodes bien distinctes ; entre le 8 et le 14 avec un pic de quantités le 13 ( souvent plus de 20 mm en plaine) et sur toute la fin du mois de janvier. A noter que la plaine a connu plusieurs épisodes neigeux mais qui par contre sont demeurés assez faibles en quantités et ont peu perturbé les déplacements. Il fut rare ainsi d’observer plus de 5 cm à basse altitude. En revanche, dès les premiers contreforts de l’Ain, on a parfois relevé de bonnes épaisseurs. Encore plus bien sûr dans le haut Bugey comme sur le plateau d’Hauteville. On retiendra dans le Bugey la neige du lundi 28 qui surprit plus d’un Ambarrois. L’ensoleillement accuse légèrement le coup tout en finalement résistant assez bien avec un déficit de seulement quelques heures. Les jours de bon ensoleillement montant tout de même à 5 pour une normale de 3,2.