13 et 17 octobre 1975 : premières neiges à basse altitude.

L’ hiver s’ annonce précoce et lance sa première offensive juste avant la mi octobre sur nos montagnes avec les premières chutes de neige. Les températures sont anormalement basses pour la saison, les chutes de neige précoces, des brouillards et des gelées déjà observées en plaine : l’ automne 1975 annonce déjà l’ arrivée des grands froids  hivernaux. Ce n’ est pas seulement notre région Rhône Alpes qui grelotte. Partout le mercure a plongé. Dans le Jura, on a relevé 5 cm de neige à Lamoura en fin d’ après-midi alors que le brouillard a pris le relais. Dans les Alpes, les chutes de neige sont bien plus fortes. Sur la chaine de Belledonne ou bien encore en Chartreuse, la couche est épaisse. On releva 12 cm au col de Porte et 15 cm sur Chamrousse. Les  cols du Mont Cenis, du Galibier, de l’ Izoard et de l’ Iseran ont dû être fermés à la circulation de façon provisoire, en raison du verglas. Plus au sud, les cols de Lestefond, de la Cayolle et d’ Allos ont subi le même sort. Le froid est vif même en Provence.
Après un léger redoux, l’ hiver relance une offensive en montagne. Le mauvais temps général se traduit par des pluies abondantes en plaine et par des chutes de neige à partir de 1000 à 1200 m. Les cols de l’ Iseran, du Cormet de Roseland, du Galibier, du Petit St Bernard et du Mont Cenis restent fermés provisoirement. La circulation fut aussi difficile dans l’ Ain au col de la Faucille et au col du Lautaret dont les chaussées sont recouvertes de neige fondante ou gelée. Dans les stations les plus huppées des Alpes, on n’ ouvre pas encore les remontées mécaniques mais on relève déjà 25 cm sur Faline avec un accès difficile, 20 cm sur Val d’ Isère, 40 cm à la croix de Chamrousse, 50 cm au 3e tronçon du téléphérique de l’ Alpe d’ Huez. Il a aussi neigé mais plus faiblement sur Chamonix, Bourg St Maurice  voire même Genève. La neige s’ accroche sur la Chartreuse et le Vercors au-dessus de 1200 m d’ altitude mais partout les routes sont dégagées sauf pour les grands cols. La neige s’ est aussi fait remarquer dans le Briançonnais, le Queyras et l’ Ubaye dans les Alpes du sud. Même le sommet du Ventoux s’ est paré de blanc. La route fut fermée entre le mont Serein et le sommet côté versant nord tandis que la plus grande prudence était conseillée sur la route du versant sud, encore ouverte, par le chalet Reynard.