Les premiers 30° de l’année franchis dans l’Ain.

La chaleur est montée d’un cran dans l’Ain ce mardi alors que le pic est attendu pour demain et jeudi. Les maximales ont largement dépassé les normales saisonnières et même celles d’un plein été.Nous avons enregistré en plaine dans bon nombre de secteurs les premiers 30° de l’année.

On a ainsi relevé 30° à Seyssel, 30,2° à St Rambert en Bugey, 30,3° à St Julien sur Reyssouze et Hautecourt, 30,4° sur les bords de l’Ain à Pont d’Ain tout comme sur Belley et Marlieux, 30,9° à Vérizieu, 31° sur la Côtière à Balan

Dans les lieux où les 30° n’ont pas été franchis, on s’en rapprochait comme à Nantua avec 28,9°, Ceyzériat avec 29,3°, à St Etienne du Bois avec 29,6°, Viriat, Divonne et Villieu avec 29,8°.

A la station d’Ambérieu, le mercure s’est arrêté tout juste sous la barre des 30° avec 29,9°. Ce fut suffisant pour qu’un nouveau record de chaleur journalier pour un 17 mai soit tombé. Il faut en effet remonter à 2017 pour le précédent avec 28,3°. Des records qui sont tombés dans d’autres villes.

Il a également fait chaud en montagne avec 25 à 26° dans le Valromey et sur le plateau d’Hauteville. Il fallait vraiment monter sur les crêtes des monts Jura pour vraiment respirer et même rajouter une petite veste avec à peine 17° à Montoisey à 1600 m d’altitude. Un sacré contraste avec la plaine et le pays de Gex où il faisait 27,2° sur Cessy.

Nul doute que sur les prochaines 48 h, les 30° gagneront du terrain. Une baisse du mercure interviendra à compter du prochain week end mais toujours pas de bonnes pluies à l’horizon.