Ain : gare aux moustiques, tiques et autres graminées !

Photo d'illustration.

L’été et ses inconvénients.

La période estivale a ses avantages et ses inconvénients. Voilà que certains désagréments réapparaissent à la belle saison.

C’est tout d’abord le cas avec la pyrale des buis. Ces derniers ont pu parfois reprendre vie en faisant de nouvelles pousses dans nos bois mais les chenilles ont également fait leur retour. et s’attaquent déjà à eux. Nous avons pu le constater depuis déjà plus d’un mois notamment dans le secteur du Cerdon ou du Revermont. Cela pend sur les sentiers de randonnées. Fort heureusement, elles ne sont pas urticantes mais vous pouvez en ramener quelques-unes sur votre sec à dos ou votre casquette !. C’est donc plutôt désagréable quand on se balade.

L’an passé, elles avaient été un peu moins présentes sur le département. Pour preuve sur les bords de l’Ain où seulement 2 traitements biologiques avaient souvent suffi sur toute la saison pour endiguer leur invasion. On semble parti pour doubler ce chiffre en 2021.

Les tiques aussi sont en pleine expansion alors qu’elle sont commencé à apparaitre dès le mois de mars. Il est conseillé en forêt et lors de la traversée dans des herbes d’être prudent et de se protéger le plus possible le corps en portant des vêtements clairs pour les repérer plus facilement. Au retour, une inspection minutieuse est préconisée. Idem si vous vous promenez avec vos chiens. Un retire-tique dans la poche est un petit plus; on en trouve dans les pharmacies et para-pharmacies pour quelques euros.

Autre souci, le moustique tigre. Très implanté dans le département depuis quelques années, il est déjà très actif après un mois de mai très pluvieux et ensuite l’arrivée des premières chaleurs. Evitez de conserver des eaux stagnantes chez vous. Il attaque de jour comme de nuit et ne nous fait pas de cadeau en ce moment.

Enfin, l’été rime aussi avec la saison des pollens. L’Ain est l’un des départements de notre région à être encore placé par le RNSA au niveau orange, soit élevé. Les graminées font encore fureur en ce moment. Les concentrations de pollens de graminées commencent à diminuer légèrement sur la plupart des départements, mais le risque d’allergie lié à ces pollens sera de niveau moyen à très élevé encore pour ces prochains jours.

Les pollens d’urticacées sont très abondants dans l’air sur l’ensemble du territoire avec un risque d’allergie de niveau faible à localement moyen comme dans le sud-ouest notamment. Les chênes arrivent en fin de pollinisation, le risque d’allergie associé ne dépassera plus le niveau faible. Les tilleuls, les châtaigniers et les plantains sont aussi en floraison actuellement, avec un risque d’allergie très faible à faible. C’est le cas dans l’Ain avec un niveau vert.

Malgré tout cela, passez tout de même un bel été !.