Quelles études pour devenir météorologue ?.

PARTAGEZ CET ARTICLE

Même si Météo France, l’organisme public de référence,  a tendance à réduire ses effectifs de par la modernité des techniques, il n’en demeure pas moins qu’elle continue à recruter du personnel. Et rien ne vous empêche ensuite de faire vos preuves dans le privé comme chez Agate Météo ou Météonews. Mais pour devenir météorologue ce n’est pas ouvert à tout le monde. Il est généralement nécessaire de suivre des études supérieures en météorologie ou dans un domaine connexe. Voici les principales étapes à suivre pour devenir météorologue :

1. Obtention d’un diplôme de premier cycle :

La plupart des météorologues commencent par obtenir un diplôme de premier cycle (licence) en météorologie, en sciences atmosphériques ou dans un domaine connexe. Certains programmes peuvent également être axés sur la physique, les mathématiques, la climatologie ou la géophysique.

2. Choix d’une spécialisation :

Au cours du programme de premier cycle, vous pouvez choisir une spécialisation qui correspond à vos intérêts particuliers. Cela pourrait inclure des domaines tels que la météorologie opérationnelle, la recherche climatique, la modélisation numérique ou d’autres domaines spécifiques de la météorologie.

3. Obtention d’un diplôme de deuxième cycle (master) :

De nombreux emplois de météorologue, en particulier ceux dans la recherche ou la météorologie opérationnelle avancée, peuvent nécessiter un diplôme de deuxième cycle (master) en météorologie ou dans un domaine connexe. Ce diplôme permet d’approfondir les connaissances et de se spécialiser davantage.

4. Stage pratique :

Il est souvent recommandé de faire des stages pratiques ou des stages pendant vos études, idéalement dans des centres météorologiques, des laboratoires de recherche ou des entreprises liées à la météorologie. Cela vous donne une expérience pratique et vous permet de mettre en pratique les connaissances théoriques acquises.

5. Doctorat (en option) :

Pour ceux qui souhaitent poursuivre une carrière dans la recherche ou l’enseignement supérieur, l’obtention d’un doctorat en météorologie peut être envisagée.

6. Formation continue :

La météorologie est un domaine en constante évolution. Les météorologues doivent souvent participer à des programmes de formation continue pour rester à jour sur les nouvelles technologies, les modèles de prévision avancés et les développements scientifiques.

7. Obtention de certifications (en option) :

Certaines organisations ou pays peuvent exiger des météorologues qu’ils obtiennent des certifications professionnelles. Cela dépend souvent du type d’emploi et du secteur d’activité.

Il est important de noter que les exigences spécifiques peuvent varier en fonction des pays et des organisations. Il est recommandé de consulter les programmes académiques et les exigences spécifiques du secteur dans lequel vous souhaitez travailler.

PARTAGEZ CET ARTICLE