SÉCHERESSE : certaines communes de la Dombes pourraient être privées d’eau potable.

Tension sur l’alimentation en eau potable en secteur Dombes/Saône.

La situation devient de plus en plus inquiétante dans l’Ain et notamment sur le quart Sud Ouest sur le front de la sécheresse selon les services de la préfecture.

Les conditions climatiques exceptionnelles de ces dernières semaines impactent fortement les ressources en eau et le fonctionnement de certaines des installations techniques du Syndicat d’eau potable Bresse Dombes Saône.

Le Syndicat appelle ainsi tous ses abonnés à réduire leur consommation au strict nécessaire afin de limiter les risques de manque d’eau ou de panne matérielle dans les prochains jours d’autant que pour cette semaine s’il y a de possibles orages pour le pont du 15 août, les cumuls resteront sans impact vu l’état des sols. Dans la plaine de l’Ain par exemple, les sols sont secs sur déjà plus de 30 cm.

Cet appel concerne tous les usagers d’eau potable situés dans le périmètre ci-dessous :

 

Les 24 communes concernées : Ambérieux-en-Dombes, Ars-sur-Formans, Chaleins, Civrieux, Massieux, Mionnay, Misérieux, Monthieux, Lapeyrouse, Parcieux, Rance, Reyrieux, Saint-André-de-Corcy, Saint-Didier-de-Formans, Sainte-Euphémie, Sainte-Olive, Saint-Jean-de-Thurigneux, Saint-Marcel, Saint-Trivier-sur-Moignans, Savigneux, Toussieux, Tramoyes, Trévoux, Villars-les-Dombes, Villeneuve.

Dans ce cadre, il convient a minima de strictement respecter les mesures prévues par l’arrêté préfectoral portant restrictions temporaires de certains usages de l’eau dans le département de l’Ain. Il en va de l’intérêt de tous.

Pour mémoire, ces dispositions sont inscrites dans un arrêté préfectoral signé le 4 août 2022 et dont nous avons évoqué le contenu dans une précédente actualité.

Les difficultés rencontrées sur ce secteur justifient toutefois d’aller plus loin encore en matière de sobriété. C’est l’affaire de tous.

Concernant les usages domestiques, des gestes simples peuvent être mis en œuvre :

– privilégier les douches,
– installer des équipements sanitaires économes en eau,
– faire fonctionner les appareils de lavage à plein,
– réutiliser l’eau de lavage des légumes, etc.