Auvergne : alerte orange aux vents violents.

La tempête Diego va balayer une grande partie de notre pays ce vendredi et notamment dans notre région tout le Massif Central. C’est la raison pour laquelle Météo France place à compter de 12 h et ce jusqu’à minuit les départements de la Haute Loire et du Puy de Dôme en vigilance orange vent violents. Si vous comptez ainsi vous déplacer dans ce secteur ces prochaines heures, la plus grande prudence sera recommandée.

Le temps est perturbé en ce début de matinée sur le Massif central, mais le vent est encore relativement faible en plaine. Il commence à se renforcer en altitude, avec des rafales de 60 à 80 km/h, valeurs sans caractère exceptionnel.

En lien avec le passage de la tempête « Diego » sur le nord de la France, le vent d’ouest continue de se renforcer progressivement en cours de journée, dans un premier temps sur les hauteurs du Massif central (Chaîne des Puys, Margeride, Forez notamment).

A partir du milieu d’après-midi, ces fortes rafales de vent d’ouest vont également concerner les secteurs de plaine, et en particulier la Limagne, depuis le sud de Vichy jusqu’aux alentours de Brioude, en passant par Clermont Ferrand et Issoire.

On attend sur ces secteurs des rafales comprises entre 100 et 110 km/h entre la fin d’après-midi et le début de nuit prochaine.

Les départements limitrophes sont également impactés par ce renforcement du vent : les rafales peuvent approcher 100 km/h sur le sud de l’Allier, l’est du Cantal ou en plaine du Forez au pied du massif du même nom du côté du département de la Loire.

En cours de nuit prochaine, le vent faiblit nettement.

 


 

LE BULLETIN NATIONAL :

  • Vent violent :Tempête classique en intensité mais peu habituelle pour un mois d’avril.

    * Avalanches :

    L’activité avalancheuse attendue pour cet épisode est observée en moyenne 1 à 2 fois par hiver. Épisode toutefois un peu tardif dans la saison.

  • Situation actuelle

    La tempête « Diego » se présente sur le proche atlantique avec un minimum à 993 hPa ce vendredi matin.

    Il neige sur les Alpes du nord vers 1800 m d’altitude. En Savoie, la limite d’enneigement se situe vers 1200/1400 m en versants nord et vers 1800 m en versants sud. Le manteau neigeux est encore épais en versants nord avec 50 cm à 1500 m et localement jusqu’à un peu plus de 2 m à 2500 m.

    Le niveau de risque d’avalanche est fort (niveau 4 sur l’échelle européenne) sur le Beaufortain, la Haute-Tarentaise et la Vanoise.

  • Evolution prévue

    * Vent violent :

    La Tempête « Diego » va traverser le pays aujourd’hui d’ouest en est. Les vents les plus forts souffleront de l’archipel charentais au Massif Central entre la mi-journée et la nuit de vendredi à samedi.

    Sur les départements placés en vigilance orange les rafales seront comprises entre 90 et 110 km/h dans les terres avec des pointes à 120 km/h sur le littoral. Une telle situation est plutôt rare en avril.

    Une grande partie du pays connaîtra également un temps « agité » : de nombreux départements sont placés en vigilance « jaune » en raison d’un vent soutenu et de pluies conséquentes. Quelques chutes de neige sont même possibles entre la Normandie et les frontières allemandes. Restez informés.

     

    * Avalanches :

    Chutes de neige sur les Alpes du Nord jusqu’à samedi après-midi. La limite de la neige oscille autour de 1800/2000 m ce vendredi, avant de s’abaisser vers 600-800 m samedi matin.

    Quantités de neige fraîche attendues sur l’épisode : de 60 cm à 1 m vers 2000 m d’altitude, localement plus dans certains secteurs avec des accumulations dues à un vent tempétueux.

    Situation avalancheuse attendue : des avalanches de neige poudreuse se déclenchent spontanément en haute montagne. Ces avalanches peuvent devenir nombreuses et volumineuses et menacer des infrastructures situées au-dessus de 1800-2000 m d’altitude. Plus bas, jusque vers 1500-1800 m, la pluie remplace rapidement la neige et humidifie fortement le manteau neigeux, des coulées de neige humide pourraient ainsi atteindre quelques secteurs routiers de montagne encore bien enneigés.

    Il faudra attendre samedi après-midi pour voir enfin le risque d’avalanche spontanée baisser.