Ain : il y a 40 ans, le mois de juin n’avait pas été terrible !.

Photo d'illustration

1981 :  un mois de juin bien décevant.

Le passé nous rappelle que les premiers mois de l’été météorologique ne sont pas toujours très agréables. Pour preuve avec le mois de juin d’il y a 40 ans. Il fut pour l’Ain dans son ensemble pluvieux et relativement frais, caractérisé par des épisodes pluvio-orageux  importants en début et fin de mois. Les 3 et 4, le passage d’un front  pluvio-orageux atteignant notre département donnera des pluies modérées.

Du 6 au 9, la situation ne s’arrange pas et l’on observe de fortes précipitations orageuses. A la mi-juin, le beau temps n’est toujours pas de retour et l’on enregistre encore quelques pluies faibles et éparses. Ce sera encore le cas au début de la 3e décade. Une petite accalmie est observée pendant quelques jours seulement. Car du 24 au 28, un front perturbé traverse à nouveau le pays. Il occasionnera d’importantes pluies là encore sous forme orageuse notamment le 28.

Sur la majeure partie de l’Ain, les pluies mensuelles sont excédentaires à l’exception des contreforts jurassiens, de la haute vallée du Rhône et de la pointe sud de notre Bugey. En Bresse, on comptabilisera deux fois plus de pluies que la normale. Plusieurs postes départementaux enregistreront ainsi des cumuls mensuels à trois chiffres. C’est par exemple le cas à Ambérieu et Châtillon la Palud avec 140 mm, à Oyonnax avec 113 mm, la Balme sur Cerdon avec 154 mm, Marlieux avec 104 mm, Montluel avec 117 mm, Nantua avec 118 mm, Neuville sur Ain avec 137 mm ou bien encore Tenay avec 141 mm. Ces importants cumuls se sont concentrés sur seulement 7 jours de précipitations le plus souvent. C

’est dire ainsi si ces journées ont été bien arrosées avec parfois des pics en 24 h qui dépassèrent la barre des 50 mm : 60 mm à Ambérieu, 57 mm sur Baneins,  56 mm sur Bourg en Bresse, 55 mm sur Hauteville, 59 mm sur Loyettes, 54 mm sur Marlieux, 53 mm sur Cibeins, 54 mm à St Martin du Mont, 57 mm sur Vonnas.

Avec ce mauvais temps, les températures seront très contrastées avec une première quinzaine assez douce, parfois chaude et des températures souvent très au-dessus de la moyenne de l’époque.  Mais dans plusieurs secteurs, aucune pointe à 30° ne sera relevée  dans le courant du mois (29,4° à Ambérieu). Et dans le meilleur des cas, un voire deux jours comme sur Virieu le Grand. La deuxième quinzaine est par contre assez froide pour la saison avec des températures très inférieures aux normales saisonnières.

Il y a ainsi parfois des matinées bien fraîches pour un mois d’été  notamment le 20 où le thermomètre n’excède pas les 3,7° à la station d’Ambérieu. On avait relevé 5° la veille. Sur le plateau d’Hauteville, on descend à 2,5°. Côté maximales, les dernières du mois sont parmi les plus timides avec 16,7° au plus chaud sur la journée du 28. A noter tout de même que dans cette décennie, c’est juin 1987 qui enregistrera la moyenne générale la plus basse en plaine du Bugey.

L’insolation quant à elle est pratiquement normale et un vent de secteur nord fut dominant, faible à modéré avec deux jours de vent sous les orages. Des rafales à plus de 60 km/h sont ainsi enregistrées sur la plaine de l’Ain les 9 et 22.