Pollution de l’air : la moitié des écoles lyonnaises sont exposées au dioxyde d’azote.

Greenpeace poursuit son tour de France de la pollution de l’air proche des établissements scolaires. Après Marseille et Strasbourg, l’association a publié ce mardi 9 avril 2019, une carte qui recoupe les mesures de la pollution, réalisées en 2017 par l’organisme de surveillance de la qualité de l’air dans notre frégion (Atmo Auvergne-Rhône-Alpes), et la localisation des établissements de l’agglomération lyonnaise.

« Plus de la moitié des écoles et crèches se situent à moins de 200 mètres d’une zone où la pollution de l’air au dioxyde d’azote dépasse le niveau légal« , explique l’ONG, ajoutant que « pour 116 écoles ou crèches, le niveau légal de pollution au dioxyde d’azote est dépassé à moins de 50 mètres de l’établissement« .

Greenpeace explique qu' »au niveau de la métropole de Lyon, le trafic routier est le premier secteur émetteur d’oxydes d’azote« . Elle pointe, en particulier, les véhicules diesel et réclame la mise en place « au plus vite » d’une zone à faibles émissions (ZFE) qui limite la circulation des véhicules les plus polluants.

Vous pouvez retrouver sur cette carte de Greenpeace l’impact de cette pollution sur les différents établissements scolaires.

A noter que dans la région, bien d’autres secteurs sont régulièrement impactés par la pollution comme le bassin grenoblois, le pays de Gex ou la vallée de l’Arve ou celle de la Maurienne.