4 mai 1987 : neige tardive.

C’ est bien connu, en mai le temps fait ce qu’ il lui plait et ce fut bien le cas en ce début de mai 1987 en Rhône Alpes. Un refroidissement spétaculaire a succé à des température estivales. Ainsi, le thermomètre a enregistré des chutes record et la neige n’ a pas épargné les départements de notre région. Durant les 2 premiers jours du mois, le temps est estival. Il fait jusqu’ à 27° à Montélimar et 28° à Grenoble. Mais au cours de la nuit du 2 au 3 , une descente d’ air arctique maritime entraine une forte dégradation et la chute du mercure ( on perd 19° en 21 h à Genève !, record du siècle). Le 3 mai, les maximales en plaine sont dignes d ‘un mois de mars et le 4 mai on ne dépasse guère les 4 à 7°, tout juste 10° à Montélimar. L’ isotherme qui était à 3000 m le 2 mai descend à 700 m le 4. En montagne, c’ est carrément l’ hiver qui se réinstalle. La neige tombe ainsi jusqu’ à 500-600 m parfois même plus bas. Dans la Loire, les monts du Forez furent recouverts de plusieurs centimètres de neige et les chasse-neige ont dû reprendre du service comme en plein hiver. Dans la matinée les flocons apparaissent jusqu’ à St Etienne et même sur Grenoble, ce qui ne s’ était jamais vu à cette date dans cette ville. La couche de neige atteint les 14 cm à Lus la Croix Haute, 22 cm sur Pralognan, 30 cm à Tarentaise dans la Loire, 41 cm au lac d’ Issarles,et 45 cm à Lente. On relève aussi 2 cm à Briançon et 1 cm à Orcières. Il a aussi neigé sur le département de l’ Ain à très basse altitude.Aussi loin que remontent les archives de la météo de la Loire, soit en 1946 avec l’ ouverture de la station de Bouthéon, jamais le département de la Loire n’ avait connu de chute de neige aussi tardive qu’ en ce 4 mai 1987. Le rpécédent record datait du 3 mai 1979 avec une couche de neige de 1 cm à Bouthéon à 400 m d’ altitude. On citera aussi les 7 cm de neige fin avril 1983 et 10 cm en avril 1958. La neige n’ a pas tenu en plaine ce 4 mai mais sur les hauteurs des monts du Pilat et de ceux du Forez la couche variait entre 5 et 10 cm selon l’ altitude et l’ exposition. Les températures matinales oscillaient entre 0,5° à St Etienne et -2° au col de l’ Oeillon. Les chasse-neige et saleuses ont tourné une bonne partie de la journée pour dégager le réseau routier de montagne. Fort heureusement, en fin de journée, la pluie reprenait ses droits, plus conforme à la saison permettant ainsi de recirculer normalement dans l’ ensemble du département de la Loire.

Le temps s’ améliorera à partir du 6 mai mais du 12 au 15 un flux perturbé de NO redonne de nouveau des chutes de neige en montagne au-dessus des 1000 m. La 2e quinzaine du mois reste capricieuse et il neige encore jusque vers 1000 m les 21 et 22 mai dans le Jura et la Haute Savoie.

Températures régionales  de ce début mai 1987; une chute de près de 20° en 2 jours en Rhône Alpes

Stations

2 mai 1987

3 mai 1987

4 mai 1987

5 mai 1987

6 mai 1987

Minis

Maxis

Minis

Maxis

Minis

Maxis

Minis

Maxis

Minis

Maxis

Lyon-Bron

9

24

9

12

4

5

4

8

8

12

St Etienne

9

23

7

12

0

4

3

6

5

10

Le Puy

5

22

5

9

2

2

1

4

3

6

Vichy

7

23

7

3

4

7

12

Ambérieu

9

24

10

12

3

5

4

9

8

12

Grenoble

10

28

13

13

3

8

5

12

7

13

Besançon

9

8

10

3

5

4

8

7

11

Dijon

7

22

8

12

3

6

5

8

7

12

Mâcon

9

25

7

12

2

5

4

8

7

11

Chambéry

7

26

12

14

4

7

5

9

7

12

Bourg St Maurice

7

23

9

10

0

6

1

10

3

10

Montélimar

6

27

13

14

5

10

6

13

10

13