Neige du coucou ! : 14 avril 1978.

En cette mi-avril, les agriculteurs espèrent que le retour de la neige du coucou est la toute dernière de la saison après un printemps assez capricieux. En effet, ce 14 avril 1978, un temps hivernal a régné dans toute la région. La neige a même fait son apparition en plaine, notamment sur les Monts du Lyonnais et sur les terres froides du Dauphiné, à partir de 500 mètres  d’ altitude. Malgré le retour de la neige, les stations du Jura et des Alpes ne posaient pas de problèmes d’ accéssibilité, sans équipements spéciaux sauf du côté de Valloire où la route d’ accès resta coupée. En Oisans, à l’ Alpe d’ Huez, à Chamrousse, la couche neigeuse fraiche a été de 10 centimètres. Dans le Vercors et la Chartreuse, cette chute a été favorablement accueillie en bas des pistes. Dans la région de St Etienne, sur les reliefs, il a neigé parfois assez abondamment au-dessus de 700 m d’ altitude. Une trentaine de centimètres ont été relevés à la Loge des Gardes et une dizaine sur les hauteurs du Pilat avec des températures dignes d’ un plein hiver, de  -2° à 6° en général comme à Lyon Bron (6,6° en maxi). Il a également neige sur la Haute Loire et sur les plateaux de l’ Ardèche. Il a fallu aussi supporter la Burle en fortes rafales obligeant les engins de dégagement d’ entrer en action dans les secteurs de la Chaise Dieu, Pradelles et Saugues. Dans la journée, la circulation était redevenue pratiquement normale, sauf sur la RN 500 dans la région de Fay où la route fut bloquée par des congères. Les maximales sur le secteur furent comprises entre -5° et 5°. Et la météo fut pessimiste pour les jours suivants. Il a fallu être patient pour retrouver des températures de saison. Le 15 avril, on ne dépassa pas les 4,9° à la station de Lyon Bron, 9,8° le 16 avril, 10,4° le 17 avril, 9,7° le 18 avril.