L’Allier brivadois en vigilance orange crue

Photo d'illustration

Un épisode de pluies fortes et stationnaires a parcouru l’ensemble de nos bassins depuis la nuit dernière.
Les réactions des cours ont été nombreuses sur les 2/3 sud et est de notre bassin.
Un épisode cévenol s’est corrélé à cet épisode de pluies fortes entraînant pour sa part des cumuls forts à très forts, notamment sur les sources du Haut-Allier.
Depuis la mi-journée de vendredi, ces précipitations ont pris un caractère orageux prononcé.
Ces orages ont notamment visé la source de l’Allier entraînant la production d’un bulletin d’aggravation de la part de Météo France sur ce secteur.
La réaction a entraîné le franchissement des niveaux de débordements dommageables sur le Haut-Allier à Langogne, puis à Langeac en cours de nuit. La propagation est en cours sur l’Allier Brivadois et les premiers niveaux de débordements dommageables ont été atteints à Vieille Brioude.

Allier brivradois en orange: Des remontées de sud se sont mises en place sur les bassins cévenols. Les cumuls recensés vendredi ont été importants sur les secteurs sud du bassin, voire même forts sur le Haut-Allier.
L’épisode cévenol a été rejoint par la perturbation en flux de Sud/Sud-Ouest, entraînant une aggravation des cumuls.
Les précipitations ont pris un caractère orageux dans l’après-midi avec des intensités fortes localement et même très fortes sur les sources de l’Allier.
Les secteurs du Brivadois et du Langeadois ont été également copieusement arrosés.

Les précipitations sont maintenant terminées. La propagation de la crue depuis le Haut-Allier se poursuit et les niveaux devraient rester au-dessus des seuils des premiers débordements une bonne partie de la journée.

Haut Allier en jaune :

Des remontées de sud se sont mises en place sur les bassins cévenols. Les cumuls recensés durant la nuit de jeudi à vendredi ont été importants sur les secteurs sud du bassin, voire forts sur le Haut-Allier.
L’épisode cévenol a été rejoint par la perturbation en flux de Sud/Sud-Ouest, entraînant une aggravation des cumuls.
Les précipitations ont pris un caractère orageux vendredi après-midi avec des intensités fortes localement et même très fortes sur les sources de l’Allier.
Les précipitations sont maintenant terminées.

Le pic de crue a été atteint à Langogne hier en soirée et l’Allier devrait rester au-dessus du seuil des premiers débordements jusqu’en milieu de matinée mi journée. La décrue est maintenant amorcée.
A Langeac, le pic de crue est également passé et l’Allier devrait rester au-dessus du seuil des premiers débordements jusqu’à la mi journée.

 

Alagnon en jaune :

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un front froid très actif a commencé d’aborder les massifs auvergnats par l’ouest. Dans le même temps, des remontées de sud se sont mises en place sur les bassins cévenols.
Des forts cumuls de précipitations ont touché ce bassin au cours de la journée entrainant une réaction de l’Alagnon.
Les premiers débordements n’ont pas été atteint à Joursac. A Lempdes sur Alagnon, les apports des affluents ont provoqué une réaction rapide de la rivière ce matin. Les seuils des premiers débordements ont été franchis.
La tendance à la baisse à Joursac se poursuit.

Allier entre Alagnon et Dore :

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un front froid très actif a commencé d’aborder les massifs auvergnats par l’ouest. Dans le même temps, des remontées de sud se sont mises en place sur les bassins cévenols.
De fortes pluies ont arrosé ce bassin au cours de la journée.

Par propagation des débits de l’Allier brivadois et avec l’apport des débits de l’Alagnon, les niveaux de premiers débordements pourraient être atteints sur ce tronçon cet après-midi.

 

Dore amont : Dans la nuit de jeudi à vendredi, un front froid très actif a commencé d’aborder les massifs auvergnats par l’ouest. Dans le même temps, des remontées de sud se sont mises en place sur les bassins cévenols.
De très fortes précipitations ont touchées se bassin (122 mm à Valcivières).
Les derniers orages de la nuit ont provoqué une réaction rapide de la Dore à Ambert où les premiers niveaux de débordements ont été franchis

Dore aval : Dans la nuit de jeudi à vendredi, un front froid très actif a commencé d’aborder les massifs auvergnats par l’ouest. Dans le même temps, des remontées de sud se sont mises en place sur les bassins cévenols.
De très fortes précipitations ont touchées ce bassin dans la journée.
Les premiers niveaux de débordements n’ont pas été atteints à Giroux-Dore.
A Dorat les premiers débordements ont été franchis dans la soirée, la hausse se poursuit.
Les niveaux de débordements dommageables pourraient être approchés dans le secteur de Dorat dans la matinée.

Retour en vigilance jaune sur les tronçons de la Loire vellave et de la Borne

 

Des cumuls importants et inhabituels pour cette saison ont été observés depuis la nuit de jeudi à vendredi. Elles ont touché une grande partie de la Haute Loire et de ses affluents, où les niveaux ont fortement réagi ce vendredi. Les niveaux de ces cours d’eau sont désormais orientés à la baisse en amont du barrage de Grangent, suite au faiblissement de l’activité pluvieuse en soirée de vendredi. Cette crue de l’amont de la Loire se propage : la pointe est au niveau du barrage de Grangent, et va toucher la plaine du Forez dans la journée. Les tronçons de la Loire jusqu’au Bec d’Allier seront par la suite impactés. Le barrage de Villerest a stabilisé temporairement la consigne de lâchure, en attendant que l’onde atteigne le barrage.

 

Loire Vellenave en jaune :

Les cumuls de pluies plus forts qu’attendus, ont fait réagir intensément les cours d’eau du bassin de la Loire vellave. L’activité pluvieuse a faibli aux environs de 20h vendredi, sans reprise notable pendant la nuit. Les apports de la partie ardèchoise du bassin de la Loire ont finalement été modérés, avec un maximum à Goudet de 3.87m vers 22h vendredi soit environ 175 m3/s. En conséquence, la seconde pointe prévue à Chadrac pendant la nuit n’a pas été aussi importante qu’annoncé vendredi soir, et le maximum a été observé à 5.21m soit environ 560 m3/s vendredi à 21h, sans que les niveaux des débordements dommageables n’aient été atteints. Entre Chadrac et Bas-en-Basset, les affluents ont renforcé sensiblement les débits, notamment l’Ance du Nord, et le maximum à Bas-en-Basset a été observé ce samedi matin à 1h à 2.63m soit environ 900 m3/s, sans atteindre les niveaux des débordements dommageables.
L’ensemble du tronçon est orienté à la baisse. Crue modérée, inhabituelle pour la saison, en phase de décrue sur l’ensemble du tronçon.

Borne :

Les cumuls de pluies très importants, notamment dans le bassin du Puy-en-Velay, ont fait réagir intensément les cours d’eau du bassin de la Borne dans l’après-midi de vendredi. Le maximum a été obsevré à 2,53m vers 19h, proche des débordements dommageables. La fin de l’activité pluvieuse en fin d’après-midi sans reprise durant la nuit a orienté les débits franchement à la baisse depuis minuit. À 4h ce samedi matin, les niveaux étaient redescendus sous les premiers débordements sur la Borne.
La vigilance au crue sera levée au bulletin de 10h sur le tronçon de la Borne. Crue forte, inhabituelle pour la saison, en phase de décrue.

 

Loire forézienne : La crue formée sur la Loire et ses affluents en amont du barrage de Grangent atteint à présent à Loire forézienne. La pointe de crue se situe au niveau du barrage de Grangent, où le débit sortant a atteint un maximum vers 4h30 à 925 m3/s. L’onde de crue va traverser le tronçon pendant la journée de samedi. À Montrond-les-Bains, le niveaux des premiers débordements est atteint ce matin à 5h. Le maximum sera atteint en milieu de journée, à environ de 2.3-2.4m.

Crue modérée.

Les prévisions sont directement accessibles dans Vigicrues avec les graphiques temps-réel au niveau des stations de Montrond-les-Bains, Feurs (amont) sur la Loire et de Boën (rivière du Lignon-du-Forez).

Loire charollaise : La crue des tronçons de l’amont de la Loire entraîne un passage en état de crue du barrage de Villerest qui a procédé à un déstockage préventif. Le débit a été stabilisé en cette fin de nuit autour de 400 m3/s, en attendant l’arrivée de la pointe de crue. Le débit sortant devrait atteindre un maximum à environ 1000 m3/s dans la journée.Crue modérée.

Les prévisions sont directement accessibles dans Vigicrues avec les graphiques temps-réel au niveau des stations de Saint-Vincent-de-Boisset (rivière Rhins), Charlieu (rivière Sornin) et Digoin sur la Loire..