Ain : risques allergiques élevés aux pollens de graminées.

Photo d'illustration.

Le Réseau national de surveillance aérobiologique (R.N.S.A.) estime que le risque d’allergie aux pollens de graminées est actuellement élevé dans le département de l’Ain.

Dans son dernier bulletin prévisionnel en date du 30 avril, le R.N.S.A. estime que les concentrations de pollens de graminées, c’est-à-dire de blé, de seigle, d’orge, d’avoine… sont en hausse dans le département de l’Ain. Le risque d’allergie est en conséquence augmenté et s’avère désormais élevé.

Le département est ainsi placé en couleur orange, soit un 4 sur une échelle de 5. La pluie limite encore les concentrations, mais dès le retour du beau temps prévu dès le milieu de semaine prochaine, elles devraient repartir assez vite à la hausse.

A noter aussi un niveau jaune pour les pollens de chêne, d’oseille et de plantain. Le risque est faible pour le bouleau et très faible pour le cyprès et le frêne.

C’est tout le Centre Est du pays qui se trouve dans cette même situation.

En raison de la crise sanitaire, des sites de mesures de pollens sont à l’arrêt dans le pays. Pour établir leurs estimations, le R.N.S.A. s’est appuyé sur ses sites fonctionnels, ses observations phénologiques, les retours cliniques et les prévisions météorologiques à venir.