Plus de 1200 arbres abattus à Lyon en raison du réchauffement climatique.

Image d'illustration

Nos parcs et forêts en pleine mutation.

Le parc de Parilly à Bron est l’un des poumons verts des Lyonnais. Mais il subit les bouleversements climatiques. Alors que plus de 700 arbres avaient été abattus l’hiver dernier, ce sont maintenant 550 autres qui vont disparaitre. Cela concerne des charmes, des hêtres, des arbres. Ils seront tous coupés au cours de cet hiver. En cause, les canicules et sécheresses qui ne cessent de se répéter de plus en plus fréquemment. Ces types d’arbres n’ayant pas les capacités de pouvoir s’acclimater à de telles conditions.

Pour compenser ces pertes, la Métropole de Lyon a décidé de lancer une importante campagne de plantations avec des essences qui sont moins sensibles à ces phénomènes : ormes, chênes verts, sorbiers et autres pommiers sauvages. Ils permettront de mixer la végétation.

Notre région n’est hélas pas la seule à réagir et dans d’autres départements on commence à planter dans certaines forêts notamment des conifères bien plus résistants à ces changements. Il y a donc fort à parier que nos parcs et jardins n’auront plus la même physionomie dans quelques décennies.