12 avril 1957 : l’ hiver montre encore les dents !

Ce 12 avril 1957 a vu en de nombreux points de notre région la réapparition de la neige. Tous les départements ont été touchés par ce retour de l’ hiver après les beaux jours du mois précédent. Cette neige ne s ‘est pas contentée de s ‘en tenir qu’ aux montagnes puisque elle a même touché la plaine. A Val d’ Isère 10 centimètres de neige sont tombés par une température de -6°; -5° sur Bourg St Maurice. A Lyon on a subi une violente averse de grêle; en Saône et Loire ce fut de la neige. Dans le département de l’ Ain Nantua à seulement 400 m d’ altitude fut recouverte d ‘une couche mince mais régulière. Il a neigé bien évidemment plus haut dans le département comme au Poizat, Laleyriat, sur le plateau du Retord et d’ Hauteville et la plupart des sommets. En Savoie et Haute Savoie, il a neigé presque partout au-dessus des 800 m. On a ainsi relevé 20 cm de fraiche à Courchevel, un peu moins dans la Maurienne et sur Moûtiers. En Isère, les chutes furent abondantes sur le Vercors, la Chartreuse et le massif de Belledonne. En Drôme et Ardèche, les hauteurs n’ ont pas été oubliées non plus. Dans la Loire, il a neigé sur de nombreuses agglomérations mais la fonte a fait tout disparaitre en cours de journée. Ce temps à nouveau hivernal a fait craindre sur les récoltes de fruits notamment. Depuis de nombreux jours, le thermomètre approche du 0° et l’ on craint pour les cultures bien précoces en ce pribntemps 1957. Les arbres fruitiers sont en avance de 15 jours à trois semaines en général alors qu’ on s’ orientait à d’ excellentes récoltes de fruits à noyaux et de poires. Le vignoble en cette mi printemps avait bien démarré où la taille est quasi finie dans toutes les régions. La pousse des cultures fourragères est abondante et permet déjà le pâturage des animaux d’ élevage.